REFLEXOLOGIE PLANTAIRE

 

La réflexologie plantaire est une technique manuelle de relaxation et de bien-être qui s'exerce sur les pieds et les chevilles. Elle est utilisée en Chine et en Egypte depuis plus de 4000 ans.

 

La réflexologie symptomatique, selon la Méthode Originale Ingham®, est basée sur le principe qu’il existe sur les pieds et les mains des zones correspondant à tous les organes, glandes et parties du corps. 

Cette technique manuelle stimule les facultés d'auto guérison en exerçant des pressions spécifiques sur des endroits précis appelés "zones réflexes".

 

Par un toucher spécifique sur les pieds, le réflexologue pourra localiser les tensions, les déséquilibres de l'organisme en exerçant des points précis de pression soutenue, pour stimuler ces points réflexes au moyen de ses pouces et de ces doigts...

 

La Réflexologie amène une profonde détente générale et est très relaxante pour les pieds et les jambes…

 

La Réflexologie ne prétend pas guérir des maux spécifiques, mais cherche plutôt à apporter un certain soulagement et notamment aide à :

  • Relâcher le stress et les tensions à l’origine de nombreux dysfonctionnements physiques et psychiques.
  • Soulager maux de tête, de dos, syndrome prémenstruel, constipation, troubles respiratoires, sclérose en plaques, effets indésirables de la chimiothérapie…
  • Améliorer la circulation sanguine et lymphatique.
  • Favoriser le déblocage des influx nerveux et de tout organe participant à l'évacuation des déchets organiques, des toxines.
  • Prévenir, soulager, voire éliminer certains troubles fonctionnels
  • Aider à rétablir l’homéostasie de façon naturelle
  • rétablir l’équilibre général en stimulant les processus d’auto-guérison du corps.

Non douloureuse et non dangereuse pour la santé, la réflexologie est au contraire un précieux auxiliaire dont les effets sont rapides et durables.

La réflexologie est la parfaite alliée de votre bien-être, vitale pour l’équilibre et l’harmonie de votre corps. 

Contre-indications :

  • Femmes enceintes durant les 16 premières semaines de grossesse
  • Personnes ayant des problèmes osseux ou traumatismes (fracture, entorse…)
  • Personnes ayant des problèmes circulatoires (phlébites, thromboses, varices)
  • Etat fébrile, fatigue extrême
  • Pathologies lourdes (cancer, maladies auto-immunes…)
  • Dialyse
  • Diabète

Dans le cas où il existe un doute sur l’innocuité de la pratique d’une technique, il est préférable d’obtenir un avis médical. Il ne s’agit en aucun cas d’un diagnostic médical.